UNICEF Innocenti Research Centre Child Trafficking Research Hub
   Contact usmail   
ABOUT US
Introduction
Activities
Research
Internship program
Network

CONTACT

DATABASE
Documents
News
Research project
Organizations

TOOLS
Metasearch
Links
Resources


Documents

This sections contains a database of documents on child trafficking. Users can research by title, author, editor/organization, type, topic, keywords, geographic descriptors and year of publication.
 New search

 
Type of document: News
Topic: Actions/initiatives/projects
Law enforcement
Policy and Planning
Trafficking patterns
Geographic descriptors: Benin
Language: French
Publisher: lintelligent.com
Source: www.lintelligent.com/gabarits/articleAFP_online.asp?art_cle=AFP74415lapolcifart0
Date of publication: 20 January 2005
Long Abstract: Quinze mineurs de nationalité béninoise, dont une fille, victimes de trafic d'enfants, ont été interceptés par la police de Lokossa, (105 km au Sud-Ouest de Cotonou) alors qu'ils allaient au Nigeria, a appris l'AFP jeudi de source policière.

Selon un officier de la brigade des mineurs qui a souhaité garder l'anonymat, "le trafiquant, un récidiviste qui a avoué avoir convoyé 16 mineurs au mois de décembre dans la ville d'Abeokuta (Etat d'Ogun) au Nigeria, a déclaré que les garçons devaient aussi servir dans des carrières d'Abeokuta et la fille comme domestique".

Selon une information judiciaire encore en cours au Bénin, environ 2.000 mineurs béninois seraient employés dans les carrières d'Abeokuta (environ 100 km au nord-est de Lagos), dans une région frontalière avec le Bénin.

De septembre à octobre 2003, environ 250 enfants béninois victimes de ce trafic et exploités dans ces carrières, ont été récupérés par les autorités d'Abuja et remis au gouvernement béninois.

Selon les statiques de l'UNICEF, environ 6.000 enfants âgés de moins de 18 ans travaillent actuellement au Nigeria. Le Bénin est devenu depuis quelques années la plaque tournante du trafic d'enfants. Des parents démunis confient, moyennant des sommes allant de 10.000 à 20.000 CFA (15 à 30 euros), leurs enfants à des "passeurs" qui prétendent prendre en charge leur éducation, selon des rapports de l'Unicef.

Ces enfants sont ensuite vendus à de grands exploitants, notamment dans des plantations de cacao et de canne à sucre au Cameroun, au Gabon, en Côte d'Ivoire et au Nigeria, pour des sommes dix fois supérieures.

Leurs conditions de vie sont souvent très dures et les enfants ne reçoivent quasiment jamais de salaire. Le Bénin est l'un des principaux pays pourvoyeur de cette main d'oeuvre, en dépit des mesures de contrôle mises en place par le gouvernement.
Files: ( doc 26 KB )

UNICEF Home | Contact us | Copyright | Technical Support ©UNICEF Innocenti Research Centre